Dans le Paris de Balzac

images (8).jpg

Honoré de Balzac habita dans de nombreux quartiers, parfois sous de fausses identités afin d’échapper aux créanciers et aux huissiers. Suivons-le dans la capitale entre 1814 et 1850 :

 

9 rue de Thorigny (1814)

40 rue du Temple (1814-1819), aujourd’hui 122 rue du Temple
9 rue Lesdiguières (1819)
17 rue Portefoin (1819)
7 rue du Roi Doré (1820-1824)
2 rue de Tournon (1824-1826)
17 rue des Marais Saint-Germain (1826-1828), aujourd’hui rue Visconti
1 rue Cassini (1830-1834), bâtiment aujourd’hui disparu
13 rue des Batailles, aujourd’hui 9 avenue d’Iéna (1834)
22 rue de Provence (1835-1839)
108 rue de Richelieu (1839-1842)

 

Quelques conseils balzaciens :

« Venir aux Tuileries le dimanche serait du plus mauvais goût. »

« Il est bon de se montrer le lundi au Français, pour écouter Talma. »

« Sur les Champs, il faut être sur la contre-allée méridionale. »

« Il faut soixante mille francs de rentes annuelles pour commencer à vivre convenablement à Paris. »

« Le boulevard des Italiens est comme le Pont-Neuf de 1650 : les gens connus le traversent au moins une fois par jour. »

« La Chaussée d’Antin où tout est vivant, jeune, c’est là où les modes apparaissent. »

« Qui n’a pas pratiqué la rive gauche de la Seine, entre la rue Saint-Jacques et la rue des Saints-Pères, ne connaît rien à la vie humaine ! »

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s