Roman d’extrême jeunesse, lorsque l’auteur était amoureux de J.P. Melville et de J. Giovanni. Le crépuscule des policiers des années 60-70, alors que pointe une révolution signée Manchette.
Mais c’était pas mal, Le Masque et la plume en avait dit grand bien. Bref, comme le temps passe…

Denoël, 1970